Annuaire equestre Annuaire équestre listé dans la catégorie Soins du cheval : Associations de sauvetage de chevaux
Google

Décès rapide et inattendu

Décès rapide et inattendu de chevaux - Toxines

Les toxines aiguës les plus communes qui tuent des chevaux dans l'espace de quelques heures à 36 heures incluent :

  • La toxine botulinique - souvent associée à l'alimentation avec de l'ensilage de foin;
  • L'ionophore toxique - associée à la contamination des aliments;
  • L'if toxique - associé aux chevaux ingérant des retailles de cet arbuste ornemental commun;
  • La ciguë - trouvée dans des secteurs marécageux;
  • Les feuilles d'érable rouge.

Botulisme

Le botulisme est causé par la bactérie Clostridium botulinum. En Ontario, le botulisme est plus généralement associé à l'alimentation en ensilage de foin contenant la toxine préformée. Cependant, on l'associe aussi à l'ingestion de retailles de pelouse et, de temps en temps, à d'autres formes de fourrage, y compris : l'acide du foin traité fourni, le foin sec et l'ensilage de maïs. Plus la matière est humide, plus le danger de création d'un milieu idéal pour les bactéries grandit. Le risque de botulisme augmente entre le passage d'une alimentation en foin sec à des formes plus humides (le foin sec < traité avec de l'acide < petites balles mises en sac < grandes balles en sac ou enveloppées). Les chevaux contractent le botulisme à une concentration de deux parties par billions. Des signes cliniques typiques incluent : faiblesses musculaires, tremblements, difficulté de déglutition, paupières lourdes, mydriase (dilatation des pupilles), ce qui mène de temps en temps à un décubitus et à la mort en raison d'insuffisance cardiaque et respiratoire.

Ionophore toxique

Les ionophores sont des coccidiostats utilisés dans l'industrie de la volaille, mais qui peuvent être trouvés dans l'alimentation du bétail. Ils incluent le monensine (Rumensin) et le lasalocide (Bovatec). Les signes cliniques les plus communs de toxicose comprennent : la léthargie, la cyanose, la dépression, l'œdème pulmonaire, la dégénérescence du myocarde et la mort. La dose mortelle 50 (LD50) de monensine chez les chevaux est de 1 à 2 mg/kg de poids corporel. Le LD50 du lasalocide chez les chevaux est évalué à 21,5 mg/kg de poids corporel ( ).

If toxique

Le genre d'" if " consiste de trois arbustes ornementaux généralement cultivés : l'if anglais (Taxus baccata); l'if du Canada (Taxus canadensis), un arbuste natif; et l'if japonais (Taxus cuspidata). Ils sont généralement utilisés comme arbuste décoratif. Les aiguilles et les graines de tous les ifs sont fortement toxiques pour les chevaux, qu'elles soient fraîches ou sèches. Cependant, la graine charnue rouge les couvrant n'est pas toxique. Le principe toxique est la taxine. Une quantité aussi petite que 0,1 % du poids corporel du cheval ou une livre d'if anglais est toxique pour le cheval. Les chevaux qui mangent de l'if meurent dans l'espace d'une à trois heures. La mort est attribuable à l'arrêt du cœur et à l'asphyxie.

Ciguë

Ce poison (Conium maculatum) vient d'une herbe à la forme d'un parapluie qui ressemble à la carotte sauvage (Queen Anne's Lace). La plante pousse dans des secteurs marécageux, dans les prés humides et le long des cours d'eau et des fossés de drainage. Les espèces animales ont différentes sensibilités à cette toxine aiguë ( ).

  Sensibilité Temps entre l'ingestion et la mort
Vache 3,3 mg/kg de poids corporel 1,5 - 2 heures
Brebis 44 mg/kg de poids corporel 1,5 - 2 heures
Jument 15,5 mg/kg de poids corporel 30 - 40 minutes

La ciguë contient une neurotoxine, qui cause des tremblements musculaires et des convulsions violentes. La mort suit entre 2 ou 3 heures après l'ingestion chez certaines espèces. Les chevaux ont tendance à présenter des signes moins violents. La ciguë contient une coniine chimique, un tératogène. Le poison provient de l'ingestion du feuillage ou des tubercules. Il a de 2 à 8 tubercules épais. Le feuillage sec est moins toxique, mais peut poser un problème s'il est mélangé au foin.

Feuilles d'érable rouge

L'empoisonnement aux feuilles d'érable rouge (Acer rubrum) est associé aux chevaux mangeant des feuilles fanées. La quantité de toxines augmente dans les feuilles au cours de l'été. Les feuilles tombées restent toxiques pendant quelques semaines ou plus. L'ingestion de feuilles fraîches ne semble pas causer la maladie. L'ingestion de 1,5 à 3 grammes de feuilles fanées par kilogramme de poids corporel (0,7 à 1,5 kg pour le cheval moyen de 450 kg) causera la maladie hémolytique caractérisée par une dépression sévère, une anémie et une hémoglobinurie (la présence d'hémoglobine libre dans l'urine). Le principe toxique est semble-t-il l'acide gallique. L'acide gallique a aussi été trouvé dans l'érable d'argent et l'érable à sucre.

Résumé

Il est extrêmement frustrant tant pour les propriétaires que les vétérinaires, quand un cheval meurt soudainement sans explication. Même si les intoxications causant la mort inattendue sont relativement rares, il faut en être conscient, car ils sont potentiellement évitables.

compteur pour blog

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site