Annuaire equestre Annuaire équestre listé dans la catégorie Soins du cheval : Associations de sauvetage de chevaux
Google
Créer un site gratuitement Close

les aplombs du cheval

LES APLOMBS

 

 

 

 


Lignes d'aplomb du cheval: conformation Les différents points présentés sur cette illustration sont les pivots par lesquels on observe la qualité des aplombs d'un cheval. Un cheval sortant de ces lignes directrices sera exposé, avec le temps, à des problèmes physiques.









Aplombs, vus de profil.
Bon aplomb. Sous lui. Campé du devant. Long jointé. Arqué (brassicourt). Genou effacé ou creux.


PROBLÈMES ASSOCIÉS:
Sous lui du devant: Usure du genou et du boulet. Prédisposition à buter.
Campé du devant: Fatigue des tendons et ligaments fléchisseurs.
Genou creux: Bride carpienne. Fractures du 3e, de l'os radial et de l'intermédiaire du carpe. Plus grave que le genous arqué.
Genou arqué: Sésamoïdes, tendon fléchisseur superficiel, suspenseur.

Aplombs, vus de devant.
D'aplomb. Serré du devant. Panard. Cagneux.


Genoux de boeuf. Très ouvert. Genoux cambrés.


PROBLÈMES ASSOCIÉS:
Ouvert du devant: Nuit à la rapidité. Tendeance à se bercer.
Serré du devant: Tendance à se couper. Indice d'une poitrine étroite.
Panard: Tendance à se couper avec la mamelle du fer. Souvent associé à une poitrine étroite.
Cagneux: Blessures au talon interne et coupures par l'éponge du fer.
Cambrés: Distension des ligaments. Nuit à la vitesse et à la solidité.
Genoux de boeuf: Problèmes semblables aux cambrés.

 

Un cheval doit non seulement montrer un développement harmonieux des différentes régions du corps, mais il faut aussi, lorsqu'il est d'aplombs ou à plomb (c'est à dire placé sur ses 4 membres de façon à ce que le poids du corps soit également réparti entre eux) que ses aplombs soient corrects, sans défauts apparents.
Les aplombs sont jugés corrects lorsque les 8 verticales imaginaires abaissées respectivement et simultanément de la pointe de l'épaule (articulation scapulo-humérale), du milieu de la face externe de l'avant-bras, de la pointe de la fesse et de la pointe du grasset (articulation fémur-tibia-rotule) présentent des rapports bien précis en regard de la position des membres et de leur plan d'appui. On jugera si les aplombs sont corrects en examinant l'animal de face, de profil et par derrière.



Membres Antérieurs : vue de face


Aplombs corrects Serré du devant Trop ouvert du devant Cagneux Panard



Membres Postérieurs : vue latérale


Aplombs corrects Sous lui du derrière Droit sur les jarrets Creux



Membres Postérieurs : vue de derrière


Aplombs corrects Serré du derrière Ouvert du derrière Genoux de boeuf Cambré du derrière



Membres Antérieurs : vue latérale


Aplombs corrects Brassicourt
(arqué)
Genoux creux,
ou de mouton
Campé du devant Sous lui du devant



Défauts d'Inclinaison du Paturon : membres antérieurs et postérieurs


Membre antérieur
long jointé
Membre antérieur
court jointé
Membre postérieur
long jointé
Membre postérieur
court jointé

Les aplombs des membres

 

Définition, régularité des aplombs

Les aplombs du cheval désignent la direction des membres sous le tronc.
Ils sont examinés au repos et en marche, de face et de profil, le cheval étant présenté sur un sol horizontal, et l'observateur se tenant à 4-5 mètres du sujet.

La direction du membre est donnée par sa ligne directrice, ou axe directeur: la ligne qui joint le point d'attache du membre au centre du pied de ce membre.
Si cette ligne est verticale, le cheval est dit d'aplomb, ou l'aplomb est dit régulier. Dans le cas contraire, l'aplomb est dit irrégulier.

D'une manière générale, les défauts d'aplomb prédisposent le membre à une usure prématurée, exercent une influence sur l'utilisation du cheval.


Aplombs réguliers vus de profil

Membre antérieur:
la verticale abaissée de la pointe de l'épaule
rencontre le sol en avant de la pince.

Membre postérieur:
la verticale abaissée de la pointe de la fesse
passe à la pointe du jarret, suit le bord des tendons,
et arrive au sol un peu en arrière du pied.


Aplombs réguliers vus de face

Membre antérieur:
la verticale abaissée de la pointe de l'épaule
divise le membre en deux parties égales.

Membre postérieur:
la verticale abaissée de la pointe de la fesse
divise le membre en deux parties égales.

 

Aplombs réguliers en marche

Le cheval d'aplomb marche en ligne:
ses membres antérieurs et postérieurs correspondants se meuvent
sur un même plan et sur une même piste.

 

Irrégularités des aplombs au repos, de profil

Termes appliquables aux aplombs des membres antérieurs & postérieurs (on dit alors "du devant" ou "du derrière")

Sous lui (sous lui du devant, sous lui du derrière)

Pour les antérieurs: membres inclinés d'avant en arrière.
Défaut très commun.
Amplitude du geste réduite.
Diminue la solidité de l'équilibre, fait obstacle au déploiement du membre et rend l'allure rasante: le cheval est exposé à buter et à forger.

Pour les postérieurs: membres inclinés d'arrière en avant.
Souvent associé aux jarrets coudés.
Surcharge des membres postérieurs, fatigue des boulets. Nuit à l'étendue des allures, expose le cheval à forger, favorise les glissades en avant, mais les chevaux ainsi faits sont généralement bons porteurs et aptes à se tirer du terrain lourd.

Campé (campé du devant, campé du derrière)

Pour les antérieurs, membres inclinés d'arrière en avant.
Ce défaut d'aplomb, lorsqu'il n'est pas le résultat d'une éducation spéciale (chevaux d'attelage et "campo" ibérique), est un signe de fatigue, d'usure ou de souffrance:
- le cheval qui souffre des pieds se campe du devant et se met sous lui du derrière.
- l'arrière main du cheval naturellement campé du devant est surchargée et se tare rapidement; la ligne du dessus tends à s'affaisser et les allures sont, en général, peu rapides.

Pour les postérieurs, membre inclinés d'avant en arrière.
Souvent associé aux jarrets droits.
Surcharge l'avant main, ligne du dessus mal soutenue, cheval qui manque de force dans l'arrière main et craint l'arrêt; ses jarrets se fatiguent prématurément.

Droit jointé, court jointé

Paturons trop redressés, insuffisamment inclinés vers le sol.
Allures sèches, les réactions sont dures; prédispositions aux fatigues et aux tares osseuses du boulet et du paturon.
Moins grave pour un cheval long jointé du derrière car les angles articulaires sont plus nombreux pour les membres postérieurs.

Bas jointé, long jointé

Paturons trop inclinés.
Allures souples, les réactions sont douces, mais les tendons sont tiraillés et se fatiguent rapidement. Tendons fragiles.
Moins grave pour un cheval long jointé du derrière car les angles articulaires sont plus nombreux pour les membres postérieurs.

Termes concernant les aplombs des membres antérieurs seulement

Brassicourt

Le genou est en avant de la ligne d'aplomb et ne vacille pas.
Il s'agit d'un défaut de nature (héréditaire).
Les tendons fatiguent peu, mais avec l'âge et le travail, un cheval brassicourt fatiguera plus vite qu'un autre.

Arqué

Le genou est en avant de la ligne d'aplomb et vacille.
Il s'agit d'un défaut d'usure (acquis).
Signe de fatigue et solidité du cheval altérée.

Genou creux, genou effacé, genou de mouton

Le genou est en arrière de la ligne d'aplomb.
Nuit à la solidité, nuit à l'impulsion, fatigue les tendons fléchisseurs. Le genou creux est bien plus défectueux qu'un genou brasicourt.
Prédisposition au claquage.

Bouleté

Boulet en avant de la ligne d'aplomb.
La bouleture a des degrés et est souvent la conséquence d'un cheval droit ou court jointé.
Défaut grave.

Termes concernant les aplombs des membres postérieurs seulement

Jarrets coudés, jarrets trop fermés

 

Jarrets droits, jarrets trop ouverts

 

Pincard

Le pied n'appuie que sur la pince, le talon restant en l'air.

   

 

Irrégularités des aplombs au repos, de face & de derrière

Termes appliquables aux aplombs des membres antérieurs & postérieurs (on dit alors "du devant" ou "du derrière")

Trop ouvert (trop ouvert du devant, trop ouvert du derrière)

(et souvent panard)
Les extrémités inférieures des membres sont en dehors de la ligne d'aplomb.
Pour les antérieurs: nuit à la rapidité des allures; cheval parfois sujet à se bercer, mais solide, car bien établi sur sa base.
Travail excessif de la partie interne du membre.
Pour les postérieurs: membre possédant une grande force d'impulsion, mais arrière main se fatigant vite.
Beaucoup de trotteurs français ont cette conformation.

Trop serré (trop serré du devant, trop serré du derrière)

(et souvent cagneux)
Les extrémités inférieures des membres sont en dedans de la ligne d'aplomb.
Pour les antérieurs: prédispose le cheval à se couper; généralement associé à une poitrine étroite ou aux membres cagneux.
Travail excessif de la partie externe des membres.
Pour les postérieurs: membres qui ont peu de solidité et peu de chasse.

Panard des membres (panard du devant, panard du derrière)

Les membres sont tournés en dehors, les coudes en dedans. Est souvent associé à une poitrine étroite.
L'appui se fait sur le quartier externe, ce qui prédispose le cheval à se couper avec la mamelle du fer.

Panard des pieds

Seule la pince du pied est tournée en dehors.
Beaucoup de chevaux sont naturellement panards du derrière.

Cagneux des membres (cagneux du devant, cagneux du derrière)

Pour les antérieurs: membres tournés en dedans, coudes en dehors; généralement associé à un poitrail large.
Pour les postérieurs: pieds tournés en dedans, pointe des jarrets en dehors, les jarrets sont alors souvent vacillants.
Peut prédisposer à des blessures au talon interne et des coupures produites par l'éponge du fer.

Cagneux des pieds

Seule la pince du pied est tournée vers l'intérieur.

Termes concernant les aplombs des membres antérieurs seulement

Genoux cambrés

Genoux incurvés en dehors de la ligne d'aplomb.
Maladresse. Fragilité des ligaments.
Prédispose à la distension des ligaments, nuit à la vitesse et à la solidité. Les genoux cambrés sont enclins à devenir arqués.

Genoux de boeuf

Défectuosités d'allures.
Fragilité de la partie interne des membres.
Parfois, le cheval billarde.

Termes concernant les aplombs des membres postérieurs seulement

Jarrets cambrés, jarrets trop ouverts

Prédisposition à une usure prématurée de l'articulation

Jarrets clos, jarrets crochus, jarretier

Défauts d'allures.

 

 

 

Irrégularités des aplombs en marche

Panard en marche

Le membre au lever se rapproche du membre au poser.
Le cheval est exposé à se couper avec le fer.

Billarder, cagneux en marche

Le membre au lever est jeté en dehors, puis ramené en dedans au moment du poser: le cheval "billarde".

Se croiser

Les pieds antérieurs ou postérieurs se posent l'un devant l'autre pendant la marche: le cheval "se croise".
Expose le cheval à buter, voire tomber.

Jarrets vacillants

Pendant la marche, les jarrets se portent au dehors, le membre entier pivotant autour de la pince du pied au sol.

 

Forger

Le sabot du postérieur levé vient taper le sabot de l'antérieur: si le cheval est ferré cela provoque un bruit caractéristique, on dit que le cheval "forge".

S'atteindre

Lorsque le postérieur vient frapper l'antérieur (sur les chairs et non le sabot).

Se toucher

Le pied du membre levé heurte le membre à l'appui: on constate à cet endroit une salissure recurrente, voire à la longue une usure du poil.

Se couper

Le cheval se touche mais crée une plaie à l'endroit touché: on constate alors plaie, croûte ou cicatrice (la blessure est nommée une "atteinte").

Raser le tapis

Les allures sont rasantes, les pieds au soutien passant très près du sol.

Buter, broncher

Lorsque, rasant le tapis, le cheval heurte le sol avec la pince du pied.

 

 

compteur pour blog

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site