Annuaire equestre Annuaire équestre listé dans la catégorie Soins du cheval : Associations de sauvetage de chevaux
Google

les boiteries

l'ostéite




Qu'est-ce-que l'ostéite ?

L'ostéite est une inflammation osseuse qui touche une partie du squelette. Chez le cheval, on la rencontre principalement dans les pieds, notamment les antérieurs. Elle provoque une boiterie dont l'intensité varie selon l'importance de l'inflammation. A l'arrêt, le cheval pointe le pied douloureux vers l'avant pour le soulager. Cette boiterie est souvent intermittente : elle se caractérise par des crises entrecoupées de périodes de rémission. Le pied souffrant peut aussi être plus chaud et sensible que les autres. Le diagnostique précis se fait à l'aide d'une radiographie du pied : on y voit nettement une déminéralisation osseuse.

A quoi est-elle due ?

L'ostéite a plusieurs causes. La plus courante est l'évolution répétée sur un terrain dur et éprouvant. Les pieds du cheval souffrent et n'arrivent plus à amortir les chocs des battues : c'est l'échauffement et l'inflammation. Chez le jeune cheval, elle est aussi due à un travail irrégulier et trop précoce, mal adapté à son jeune âge. Mais l'ostéite peut aussi être la complication d'une infection du pied. Elle peut pour finir être provoquée par un déséquilibre entre le travail et l'alimentation, ou un déséquilibre alimentaire : un manque de calcium et une insuffisance d'apport en vitamine D entraînent une fragilisation du squelette. Les chevaux aux os délicats sont prédisposés à l'ostéite, tout comme ceux dont la sole est fine et ceux dont les sabots poussent mal.

Comment la soigner ?

Le propriétaire va devoir prendre son mal en patience. Les boiteries sont toujours longues à guérir et l'ostéite ne fait pas exception à la règle. Le cheval doit être mis au repos jusqu'à la guérison complète. Mais cela ne suffit pas, il faut aussi éliminer la cause de la boiterie. L'inflammation est combattue à l'aide d'anti-inflammatoires ou d'antibiotiques prescris par le vétérinaire. La ferrure du cheval doit être changé : le maréchal-ferrant installe une ferrure amortissante composée de plaques à installer sous les fers. Une cure de vitamines et l'apport de compléments alimentaires doivent être envisagés. Dans les cas les plus extrêmes, une opération est possible.
Par la suite, le cavalier devra toujours prêter attention aux terrains sur lesquels il fait évoluer son cheval, en réservant le trot et le galop aux sols les plus souples. En raison de la violence du choc encaissé à la réception, le saut d'obstacle devra être pratiqué avec parcimonie, voire totalement arrêté. Le cheval atteint d'ostéite reste fragile toute sa vie et est sujet à des rechutes. La plus grande attention devra donc toujours être apportée à ses pieds.


Localiser une boiterie

Rappelons que pour savoir de quel pied boite un cheval, il suffit de l'observer lorsqu'il se déplace (en prenant soin de lui laisser l'entière liberté du balancier de son encolure). On note en effet une dissymétrie dans ses allures, notamment au trot. La douleur lui fait raccourcir le temps de pose du pied souffrant et le force à se soulager en reportant le poids de son corps du côté du pied sain. On dit qu'il " tombe " sur son membre sain. Si, par exemple, le cheval souffre de l'antérieur droit, il va dévier son encolure vers la gauche pour y déplacer le poids de son corps et, lorsqu'il pose le pied droit, va lever de manière très visible son encolure pour reporter la force de l'appui vers son arrière-main. Les boiteries des postérieurs sont beaucoup plus difficiles à localiser que celles des antérieurs.






compteur pour blog

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×